Rencontre autour de la Charte du covoiturage de proximité en Ille-et-Vilaine à Romagné

 
 
C’est sous le soleil que les élus et partenaires d’Ille-et-Vilaine, invités par le Préfet à la Rencontre du 16 mars 2017 à Romagné autour de la charte du covoiturage de proximité en Ille-et-Vilaine, ont visité l’aire de covoiturage intermodale « Les estuaires » en bordure de l’A84.

Celle-ci illustre la dynamique de cette thématique autour d’une aire qui s’est étendue, modernisée au fil des années avec notamment sa desserte en car en 2016. Ce projet de territoire illustre bien le premier des 5 défis de la charte à travers la nécessaire coopération et coordination des acteurs (commune, agglomération, CD35…) pour renforcer les interventions en matière de covoiturage.

 

La poursuite des témoignages qui se sont tenus à la salle « l’Atrium » à Romagné ont permis de mettre en lumière les actions sur le covoiturage aux différentes échelles du territoire :

  •  M. Gautier, Maire de Romagné a attiré l’attention sur le rôle essentiel des élus communaux dans l’écoute des besoins de leur population et de leur relais auprès des institutions en charge des transports, de l’insertion...
  •  M. Marboeuf, Président de Fougères Communauté, sur la nécessité d’intégrer le covoiturage à l’ensemble des solutions de mobilité : les réflexions sur le développement des aires de covoiturage et des lieux intermodaux sont à mener conjointement.
  •  M. Lamire Président de Covoiturage+ a souligné l’importance de l’accompagnement au changement des pratiques de mobilité et du rôle central des collectivités mais également des entreprises dans ce portage.
Photos3

Pour doubler la pratique actuelle du covoiturage en la portant à 10 %, la DDTM a présenté les 5 défis de la charte à soutenir par les partenaires :

  •  la coordination des acteurs

  •  L’offre d’un outil de mise en relation performant et adapté aux territoires
  •  L’accompagnement aux changements de pratiques de mobilité,
  •  Le développement de stratégies locales de mobilité
  •  La conception et la mise en oeuvre d’infrastructures ou d’outils dédiés au covoiturage

27 communes et EPCI sont déjà signataires de la charte, les élus du Conseil régional et du Conseil départemental dont les compétences transports sont en mutation, se sont également engagés à signer la charte.

Dans le contexte de changements de périmètres de compétences, la DDTM35 a réaffirmé son souhait d’animer la mise en œuvre des actions de la charte : relayer les actions des territoires en s’appuyant le réseau de partenaires de la plateforme d’échanges sur les déplacements.

Dans sa conclusion, M. Olagnon, Secrétaire général de la préfecture d’Ille-et-Vilaine a souligné la nécessité de poursuivre le travail collaboratif sur un département où 47 % des brétilliens se déplacent pour leur travail dans une commune située à plus de 10 km contre 41 % en moyenne bretonne. Si ce travail a permis de légitimer le covoiturage de proximité comme une solution de transports et d’accès à l’emploi et aux services, il faut poursuivre son intégration dans les réflexions de mobilité et d’aménagement des territoires.