Le « granit de Bretagne » a son Identification Géographique (IP)

 
 
Le « granit de Bretagne » a son Identification Géographique (IP)

Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du commerce et de l’artisanat s’est rendue à Rennes jeudi 9 février pour officiellement lancer l’identification géographique « Granit de Bretagne », 1ère IG en France dans le secteur des pierres naturelles.

L’IG est une reconnaissance de la qualité de la filière bretonne ; il vise à promouvoir la filière auprès des consommateurs et des collectivités. Mais ce label protège surtout le savoir-faire local et les entreprises contre la concurrence internationale.

Toutes les opérations d’extraction et de fabrication des produits couverts par l’IG « Granit de Bretagne » doivent se réaliser dans l’aire géographique définie dans le cahier des charges homologué : la région Bretagne comportant l’ensemble des départements: Côtes d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan  et la commune limitrophe de Saint-James dans la Manche.

Avant d’officiellement lancer l’homologation de l’identification « Granit de Bretagne » lors d’une cérémonie qui s’est tenue à la préfecture de région, Martine Pinville s’est rendue à la carrière SO.CAL à Lanhélin (35). Cette carrière de granit bleu, 2ème exploitation de France extrait des blocs bruts (principalement destinés au funéraire), de l’enrochement (pour les digues en mer) et du concassé (pour les routes et terrassements).

La ministre a également visité une marbrerie funéraire, « SOTHEROC » à Saint-Pierre-de-Plesguen. Elle a pu rencontrer les salariés et découvrir les étapes du sillage, du polissage, du débitage et des finitions du granit jusqu’aux produits finis.

Retrouvez le déplacement de Martine Pinville en images ici.