Actualités

Cérémonie de fin de scolarité de la 116è promotion d’adjoints de sécurité

 
 
Ecole de Police de Saint-Malo - 116ème promotion d'adjoints à la sécurité

DSC_0204

Sous l'égide du Commissaire Divisionnaire Jean-Jacques Piec, Directeur de l’Ecole Nationale de Police de Saint-Malo, le dispositif était placé sous le commandement du Brigadier-Chef de Police Jean-François Caudet, chef de l’unité des Adjoints de Sécurité.

Le lundi 4 décembre 2017, 30 adjoints de sécurité ont incorporé l’École Nationale de Police de Saint-Malo, au sein de la 116ème promotion, 20 hommes et 10 femmes. Au 2 mars 2018, 28 adjoints de sécurité âgés de 18 à 29 ans terminaient leur formation (18 hommes et 10 femmes 2 licenciements pour raisons médicales).

L’École Nationale de Police de Saint-Malo a accueilli ses premiers élèves le 9 avril 1988. Elle forme des élèves gardiens de la paix en alternance entre l’école et les services opérationnels de sécurité publique du Grand Ouest.

En 2018, l’École Nationale de Police de Saint-Malo devrait accueillir au sein de sa structure :  

-> Une formation d’élèves gardiens de la paix :
 - la 250ème promotion prévue le 17 septembre 2018 avec un effectif de 150 élèves

      -> Et plusieurs formations d’adjoints de sécurité :
 - la 117ème promotion prévue le 05 mars 2018 avec un effectif de 30 élèves,
 - la 118ème promotion prévue le 04 juin 2018 avec un effectif de 60 élèves.
 - la 119ème promotion prévue le 03 septembre 2018 avec un effectif de 30 élèves.
 - la 120ème promotion prévue le 03 décembre 2018 avec un effectif de 30 élèves.

L’École Nationale de Police de Saint-Malo forme également des Cadets de la République. Elle recrute 50 Cadets option « Police Nationale » pour une incorporation le 3 septembre 2018. Ce programme, qui vise à promouvoir l'égalité des chances dans le recrutement, a été mis en place par la police nationale, en partenariat avec l'éducation nationale. Cette formation rémunérée, permet à des jeunes de 18 à 30 ans, de nationalité française, en bonne condition physique, d'accéder ensuite, sans condition de diplôme, au concours interne de Gardien de la Paix.